La Becque Résidences Calendrier Archives

Prochainement

Modern Nature: Hommage à Derek Jarman, deuxième partie

Jusqu'au 01.12.2020 – Jardin, Exposition

11:00-19:00

Le jardin peut être visité jusqu’au 1er décembre 2020. Merci de bien vouloir vous annoncer au préalable en écrivant un mail à info@labecque.ch ou en téléphonant au + 41 21 546 […]

Le jardin peut être visité jusqu’au 1er décembre 2020. Merci de bien vouloir vous annoncer au préalable en écrivant un mail à info@labecque.ch ou en téléphonant au + 41 21 546 85 27.

 

Conçu conjointement par la curatrice bâloise Elise Lammer et La Becque, Modern Nature: hommage à Derek Jarman est un projet long de trois ans qui comprend l’élaboration d’un jardin et un programme artistique inspiré de la vie et de l’oeuvre de Derek Jarman. Imaginé spécialement pour Modern Nature, le jardin situé sur le terrain du lac de La Becque est un hommage à celui que Derek Jarman a créé dans son Prospect Cottage. Loin d’en être une copie parfaite, le jardin d’inspiration jarmanienne de La Becque est en réalité une réinterprétation des principes qui ont guidé le réalisateur tout au long de son travail de jardinier, tels que l’inclusion d’espèces locales et indigènes, l’utilisation d’éléments de récupérations pour créer une scénographie, la conception d’arrangements biodynamiques efficaces ou l’aversion pour les murs et les clôtures.

 À La Becque, le jardin sert de plateforme pour des interventions d’artistes contemporains suisses et internationaux, qui travaillent dans les domaines de la vidéo, de la sculpture, de la performance et de la musique. À la fin de l’été 2019, une première sélection d’artistes en activité ont été mis en dialogue avec ce qui n’était encore qu’un jardin épars et des archives de recherche plutôt minimales. De personnes ayant travaillé en étroite collaboration avec Derek Jarman à des artistes plus jeunes dont la pratique résonnait fortement avec des thèmes qui lui étaient chers, les liens entre cette cohorte et Jarman étaient quelque peu intuitifs et confirmaient la capacité de son héritage à transcender les générations et les territoires.

Conçu comme un processus ouvert de superpositions qui pourrait évoluer sur plusieurs années, les synergies documentées et non documentées qui prennent forme autour des propositions des artistes et de la flore du jardin confèrent progressivement au jardin son autonomie, incarnant finalement ce que pourrait être une archive vivante.

 

 

Crédit photo: Invoke to Evoke, Julie Monot, 2020, ©Julien Gremaud