La Becque Résidences Calendrier Archives

Prochainement

Stephen O’Malley

21.01.2022 – PERFORMANCE SONORE

20:00 – au Cinema Bellevaux, Lausanne

DATE SUPPLEMENTAIRE!   Interprétation sonore en multicanal de This Is How You Will Disappear par Stephen O’Malley, d’après la pièce de Gisèle Vienne. Musique de Peter Rehberg & Stephen O’Malley, 2005-2010, 75′ […]

DATE SUPPLEMENTAIRE!

 

Interprétation sonore en multicanal de This Is How You Will Disappear par Stephen O’Malley, d’après la pièce de Gisèle Vienne.
Musique de Peter Rehberg & Stephen O’Malley, 2005-2010, 75′

A la mémoire de Peter Rehberg (1968-2021)

 

Proposé par l’Association du Salopard et le Cinema Bellevaux.

-> Réservation

 

Pour la première fois – et avec l’accord de Gisèle Vienne, de la famille de Peter Rehberg et de la compagnie DACM – Stephen O’Malley présentera sur le système de diffusion du Cinéma Bellevaux la musique de This Is How You Will Disappear comme une expérience d’écoute autonome.

 

This Is How You Will Disappear est un spectacle d’art vivant créé en 2009-2010 par Gisèle Vienne, en collaboration avec Stephen O’Malley & Peter Rehberg (musique), Fujiko Nakaya (installation de brouillard), Shiro Takatani (vidéo), Patrick Riou (lumières), Dennis Cooper (textes), Jonathan Capdevielle, Margrét Sara Gudjónsdóttir ou Nuria Guiu Sagarra et Jonathan Schatz (performance et interprétation), José Enrique Oña Selfa (costumes), ou encore Les Ailes de l’Urga – Patrice Potier, Simon Potier et Martial Vernier (fauconnerie). Après sa première mondiale en juillet 2010 au festival d’Avignon, la pièce a tourné jusqu’en 2015, pour un total de 69 représentations. La reprise du spectacle en 2020, prévue au Théâtre du Châtelet à Paris, s’est vue annulée en raison du Covid-19, mais elle sera enfin possible en janvier 2022 à la Maison des arts de Créteil à Paris dans le cadre du Festival d’Automne, ainsi qu’au Théâtre National de Bretagne à Rennes et au Sadler’s Well de Londres.

La partition musicale originale intense et immersive a été composée et créée par Stephen O’Malley et Peter Rehberg en collaboration avec de nombreux autres musiciens, et a notamment été enregistrée et produite à Tokyo, à Seattle, en Autriche et en Bretagne. Incorporant pour la première fois la technologie IRCAM SPAT dans leurs compositions, O’Malley et Rehberg ont interprété la pièce sous forme de diffusion en direct dans une configuration complexe de spatialisation multicanaux. Cette extension des possibilités qu’offre la diffusion sonore spatialisée marque un tournant dans la musique proposée par O’Malley et Rehberg pour Gisèle Vienne. Le duo continuera à travailler avec ces outils multicanaux pour les partitions originales des pièces suivantes de Vienne.

Après le décès soudain de Peter Rehberg en août 2021, O’Malley s’est attaché à adapter techniquement cette imposante partition pour préserver l’héritage et l’intégrité de la musique de Rehberg, et jouer en solo l’intégralité de leur composition lors des futures représentations – ou en tant que pièce sonore indépendante. Lors de ce processus, O’Malley a travaillé sur les système de production multicanaux des studios de l’INAgrm à Paris, de Music Unit avec Manuel Poletti à Montreuil, de La Becque à La Tour-de-Peilz, et du Cinéma Bellevaux à Lausanne.

 

Note: étant conçue pour une diffusion en multicanal, la musique de This Is How You Will Disappear n’a jamais été publiée en tant qu’album indépendant. Cependant, la session d’enregistrement qui a produit le titre Sexy Angel s’est ensuite développée dans l’album Ensemble Pearl, publié par Drag City en 2012.


THIS IS HOW YOU WILL DISAPPEAR

Présentation par Gisèle Vienne – Extrait

 

Créée pour le festival d’Avignon en 2010, This is How You Will Disappear s’enfonce dans une forêt à l’atmosphère changeante, où surgissent trois figures – une jeune athlète, son entraîneur et une rock star. Un tableau épique qui évoque la lutte intériorisée entre notre intimité et la société.

 

L’expérience – de celles qui marquent durablement le spectateur – débute avec une immense forêt d’un grand naturalisme. Un paysage où se déploient bientôt des phénomènes météorologiques qui bouleversent l’espace, la perception et la sensation que l’on en a, provoquant des glissements de la beauté liée à l’ordre vers celle, liée au chaos. Les articulations conflictuelles de ces contraires entrent en résonance avec les trois personnages qui traversent ce paysage : un entraîneur représente l’autorité, garant d’un ordre qui sert un système de domination et permet ses abus ; une jeune gymnaste figure la beauté liée à la perfection culturellement construite, et une jeune rock star, celle liée à la ruine. This is how you will disappear évoque ces idéaux culturels et ces canons de beauté apparemment contradictoires issus de notre culture contemporaine. C’est une lutte intériorisée entre notre intimité et la société qui cherche son expression à travers ces représentations, et provoque une enquête au cœur de notre intimité. – Gisèle Vienne, Paris 2020


MUSIQUE ORIGINALE:

 

From The Skies (O’Malley/Rehberg)

Guitare, basse: Stephen O’Malley

Batterie: Masami Akita

Electronique : Peter Rehberg

Enregistré en 09/09 au GOK, Tokyo par Jim O’Rourke et en 02/10 à Aleph,

Seattle par Randall Dunn

Montage à Brest en 06/10

 

Bowing2.1 (O’Malley)

EMS Synthi, Hammond: Stephen O’Malley

Piano: Jim O’Rourke

Violon: Eyvind Kang & Timba Harris

Enregistré en 09/09 au GOK, Tokyo par Jim O’Rourke et en 02/10 à Aleph,

Seattle par Randall Dunn

Arrangements cordes : Timba Harris

Montage à Brest en 06/10

 

Fieldwork1 (Rehberg)

Electronique: Peter Rehberg

Enregistré en 01/10-03/10 à Klosterneuburg, Stein et Vienne

Montage à Brest en 06/10

 

Dynasty (O’Malley)

Guitares, Piano: Stephen O’Malley

Piano: Jim O’Rourke

Tuba, Trombone: Greg Powers

Trombone: Stuart Dempster

Violon, Trompette: Timba Harris

Cor: Josiah Boothsby

Violon: Eyvind Kang

Enregistré en 09/09 au GOK, Tokyo par Jim O’Rourke et en 02/10 à Aleph,

Seattle par Randall Dunn

Arrangements cordes et cuivres : Timba Harris

Montage à Brest en 06/10

 

Olympia (O’Malley/Rehberg)

Electronique : Stephen O’Malley & Peter Rehberg

Enregistré en 02/10 à HOH Rainforest & en 03/10 à Stein

Montage à Brest en 06/10

 

Sirens (O’Malley)

Percussion, Electronique: Stephen O’Malley

Enregistré en 08/09 à Golden Hum, Londres

Montage à Brest en 06/10

 

Mepry (Rehberg)

Electronique: Peter Rehberg

Enregistré en 06/05 au Twisted Studio, Vienne

Montage à Brest en 06/10

 

Expected To Survive (Rehberg)

Electronique: Peter Rehberg

Enregistré en 12/09 au Twisted Studio, Vienne

Montage à Brest en 06/10

 

Concrete Breathing (Rehberg)

Electronique: Peter Rehberg

Enregistré en 05/10 au Twisted Studio, Vienne

Montage à Brest en 06/10

 

Sexy Angel (O’Malley / Cooper)

Voix: Noriko Tujiko

Paroles : Dennis Cooper

Guitare: Stephen O’Malley

Guitare: Michio Kurahara

Basse: William Herzog

Batterie : Percussion: Atsuo Mizuno

Cors : Chet Scott

Enregistré en 09/09 au FLASH, Tokyo par Masahto Suzuki et en 02/10 à Aleph,

Seattle par Randall Dunn

Montage à Brest en 06/10

 

Cold & Sexy (Rehberg)

Electronique: Peter Rehberg

Montage à Brest en 06/10

 

Bowing 2.3 (O’Malley)

EMS Synthi: Stephen O’Malley

Piano: Jim O’Rourke

Violon: Eyvind Kang & Timba Harris

Bol chantant : Chet Scott

Enregistré en 09/09 au GOK, Tokyo par Jim O’Rourke et en 02/10 à Aleph,

Seattle par Randall Dunn

Arrangements cordes : Timba Harris, Stephen O’Malley

Montage à Brest en 06/10

 

Olympia/Fieldwork2:Outro (O’Malley/Rehberg)

Electronique: Stephen O’Malley & Peter Rehberg

Enregistré en 06/10 en Bretagne, en 01/10-03 /10 à Klosterneuburg et Vienne

Montage à Brest en 06/10

Crédit photo: Seldon Hunt